Les activités de l’ Abbaye de la Trappe au fil des années

L'endroit choisi par Rotrou pour son lieu de prière était un endroit isolé et difficile à vivre mais il est vrai que les moines doivent se sentir en retraite, à l'écart du monde. Isolés du monde extérieur, ils doivent travailler dur pour mettre en valeur les terres, les drainer, construire digues et étangs, semer et récolter pour survivre et payer leurs redevances en nature.
À la Trappe les moines ont capté l’eau d’une source potable à 700 m de l'abbaye et construit un moulin.
Au fil du temps, la Trappe va devenir une grande exploitation agricole.
Détruite à la révolution, l’abbaye est reconstruite.
Aux fêtes d'août-septembre 1895, un chemin de fer est même inauguré. Pendant neuf jours, 20.000 visiteurs se rendront chaque jour à la Trappe par le train depuis Soligny.



Le chemin de fer arrive à l'abbaye de la Trappe depuis Soligny 


Les activités de l’abbaye vont se succéder : 

Travaux des champs bien sûr

mais aussi chocolaterie, 

lycée agricole, 

hôtellerie, 

imprimerie... 





Fabrication du quiquina fin du 19eme siecle

La chocolaterie de la Trappe

les freres meuniers de l'abbaye de la Trappe







L'agro-alimentaire sera très diversifié : 
farines alimentaires de mais, de riz, de fèves, de châtaignes, produits maltés, thés, cafés, quinquina produit par l’abbaye...
et aussi les vins et liqueurs produits par des Pères Blancs d' Algérie.


Les équipements sont modernes : roues hydrauliques, moteurs à vapeur de 12 chevaux !


Un des premiers tracteurs Citroen
Après la 1ère guerre mondiale, Citroën tenta l'expérience agricole avec un tracteur à 4 roues motrices et directrices, le type J qui était équipé du moteur de traction 7cv MI (78x100) puis 11cv. Au moins trois tracteurs auraient été fabriqués et essayés chez les moines trappistes de Soligny-la-Trappe dans l'Orne.


Aujourd’hui les moines fabriquent des pâtes de fruits à la pulpe de fruits.


Il y aussi un atelier de menuiserie religieuse qui produit des croix et crucifix. Si vous venez à l'abbaye, vous pourrez profiter de la salle d'exposition à coté de la boutique. 
Il y a deux visionneuses de plaques de verres d'antan qui permettent de voir en relief des clichés pris au début du siècle.

plaque photo abbaye de la Trappe-1

plaque photo abbaye de la Trappe-2

plaque photo abbaye de la Trappe-3

plaque photo abbaye de la Trappe-4

plaque photo abbaye de la Trappe-5


La bibliothéque de l'abbaye de la Trappe


Selon l’Ordre Cistercien, les moines doivent "s'occuper au travail des mains...et s'appliquer à la lecture des choses de Dieu ", soit en deux mots, travailler et prier.

Ils acceptent donc des donations de terres, de vignes dans certaines régions, de rivières, pour les exploiter, subvenir à leurs besoins, payer leurs redevances aux seigneurs, nourrir leurs hôtes, et ils font cultiver les terres éloignées de l'abbaye par des paysans convertis qui, eux, peuvent sortir de la clôture de l'abbaye.