L'abbaye de Soligny la Trappe



L'abbaye de la Grande Trappe à Soligny la Trappe dans l'Orne (France)

La bière et les abbayes trappistes


Le mot "Trappiste" des bières connues dans le monde entier a pour origine l’ordre religieux Catholique Roman créé en 1664 par Armand Jean le Bouthillier de Rancé, abbé de l’abbaye de La Grande Trappe située à Soligny la Trappe dans le Perche en Normandie.


La principale matière première de la bière est l'orge, la plus ancienne céréale cultivée.
Son existence remonte à 3000 ans avant Jésus-Christ.
Comme l'orge pousse plus facilement que le raisin dans les régions froides, comme l'Allemagne, l'Angleterre, la Belgique ou le nord et l’est de la France, la production de bière a été préférée au vin.
Jusqu’en 1400, les principaux ingrédients de la bière ont été l'orge, l'eau et la levure. 

Du romarin et du thym étaient ajoutés pour empêcher la dégradation de la bière mais aussi pour lui rajouter des saveurs.
La bière ainsi produite était légèrement opaque et contenait des protéines et des glucides.C'était donc un très bon apport alimentaire.
Au Moyen Âge, les moines européens avaient connaissance non seulement de la littérature et des sciences mais aussi de l'art du brassage.Ils améliorèrent la fabrication des bières jusqu’à obtention d’une qualité exceptionnelle aujourd’hui reconnue dans le monde et continuèrent à utiliser le houblon afin d’en enrichir la saveur et prolonger la conservation.
En période de jeûne, la bière était une forme de « pain liquide » pour les moines.

Les bières Trappistes sont mondialement connues et la plupart sont fabriquées en Belgique.
Mais seules les bières brassées dans une abbaye, sous la vigilance des moines de l’ Ordre Cistercien de Stricte Observance ont le droit de porter l’appellation contrôlée.
Il existe six marques de bières trappistes en Belgique :











L'abbaye de la Grande Trappe au printemps